Boutons de manchette

Les boutons de manchette, l’élégance au masculin

Les boutons de manchette apportent une touche d’élégance et de raffinement au look masculin. Sans trop d’efforts, ces petits accessoires sont devenus de grands incontournables pour les tenues classes des hommes lors de différentes occasions. Quelles sont les différentes formes et les différentes matières utilisées pour la conception des boutons de manchette ? Comment les marier et les mettre en place correctement ? Et, si nous faisions le point ?

La petite histoire des boutons de manchette

Il est difficile de situer exactement l’année d’apparition des boutons de manchette, mais on estime qu’ils existent depuis déjà plusieurs siècles. Des recherches archéologiques, notamment dans les pyramides, ont permis de découvrir parmi les bijoux des pharaons des accessoires dont le mécanisme est proche du bouton de manchette. De plus, ces petits attributs ont ornés les rois de France depuis le règne de Louis XIV, selon les récits d’histoires.

En effet, le cravatier, chargé d’ajuster la tenue du roi, devait aussi s’occuper de mettre en place les boutons de manchette. Certains de ces boutons découverts, datant du XVIIe siècle, ont une inscription commémorative d’un événement, généralement un mariage, imprimée dessus. Il s’agissait donc d’une sorte de bijoux pour les hommes, probablement d’une classe sociale supérieure, que ceux-ci fixaient sur leurs manches lors d’événements importants.

Ces boutons d’antan étaient exclusivement fabriqués en or ou en argent, parfois sertis de pierres précieuses. Ces petits bijoux attestaient de l’appartenance d’un individu au rang royal ou à celui de la noblesse. Au milieu du XIXe siècle, les boutons de manchette sont devenus de plus en plus populaires et ont conquis la classe bourgeoise. Ils se déclinaient avec des matières plus abordables comme l’acier ou le fer, mais ils demeuraient encore la signature d’un rang social élevé au même titre que la bague chevalière. C’est à partir des années 80, avec la démocratisation des chemises à manches longues pour les hommes, que les boutons de manchette ont connu un grand succès. Et aujourd’hui, il s’agit d’un moyen efficace pour donner une touche élégante aux hommes en costume.

Caractéristiques et fonctionnement d’un bouton de manchette

Le bouton de manchette est un petit objet pouvant être plat ou en relief et fabriqué avec de l’or, de l’argent, de l’acier, du cuivre, ou tout simplement en plastique injecté ou encore en résine. En général, il comporte deux parties principales qui, une fois rejointes, servent à maintenir la manche de la chemise en position fermée. Le plus souvent, le bouton de manchette possède un axe pivotant ou un petit patin basculant en dessous de sa face ornementale. Cet axe pivote de façon à s’introduire dans la fente surpiquée de la manche de la chemise et referme celle-ci.

Le bouton de manchette est donc composé de 3 éléments principaux :

  • la face visible ornementale, gravée, incrustée de pierre ou d’autre matériel décoratif
  • la tige qui est la partie qui glisse à travers l’ouverture cousue de la chemise pour faire passer le bouton
  • l’axe pivotant ou le patin basculant qui tourne à 90° et qui maintient le bouton sur place et garde ainsi la manche de la chemise fermée.

Les différents types de boutons de manchette

Les boutons de manchette se déclinent aujourd’hui en une large variété. Les stylistes et créateurs n’hésitent pas à déployer leur créativité dans la conception de nouveaux modèles et vous n’avez que l’embarras du choix. Toutes les marques prestigieuses d’habillement et accessoires masculins, à l’instar de Cartier, Hugo Boss, Swarvoski sans oublier Burberry et Louis Vuitton, ont toutes sorti des modèles de boutons de manchette. Certains sont assortis avec la cravate ou avec la petite pochette, d’autres sont en argent ou dorés ou encore ornés de motifs. Il en existe de toutes les formes et de toutes les couleurs. Voici la liste, non exhaustive, des différents types de boutons de manchette.

Le bouton à queue de poisson

Le bouton à queue de poisson possède un mécanisme de fermeture en forme de queue de poisson, ultra pratique et facile à utiliser. Il suffit de tourner le bouton vers le haut pour qu’il soit parallèle à la tige et de passer cette dernière à travers l’ouverture des manchettes. Le problème de ces modèles est que le fait de tourner et de bouger le mécanisme fréquemment peut l’abîmer au fil du temps. Mais il reste le modèle le plus vendu et le plus économique.

bouton de manchette

Les boutons de manchette existent sous diverses variantes © Josh Appel, Unsplash

Le bouton pistolet

Le bouton à pistolet dispose d’un mécanisme de fermeture en forme de balle de fusil. Il s’agit d’un modèle très tendance et simple d’utilisation avec une seule main. Pour le mettre en place, il faut s’assurer que le bouton soit parallèle à la tige avant de passer cette dernière à travers les ouvertures. Après cela, on fait tourner le bouton pour le bloquer et le maintenir en place.

Le bouton clou

S’apparentant au clou, ce modèle est assez discret par rapport aux autres modèles. Mais il peut avoir deux faces visibles. Ce modèle est plus résistant, mais plus compliqué à poser. Il faut incliner la partie inférieure sur le côté pour former un angle de 90 degrés par rapport aux ouvertures de la manchette. On les enfile ensuite avant de les redresser comme on le ferait avec un simple bouton.

Le bouton à chaîne

Les boutons de manchette à chaîne sont les modèles les plus traditionnels. En effet, les tout premiers modèles découverts ressemblent plus à cette catégorie. Ils se composent de deux faces identiques reliées entre elles par une chaînette. Pour les poser, on insère simplement une de leurs faces dans le trou de manchette, puis on redresse l’ensemble. Les deux faces sont décorées et les chaines donnent plus de style à l’apparence.

Le bouton à boule

De style plus original, le bouton à boule possède également deux faces visibles. La partie inférieure dispose d’une boule plus large, attachée à la face décorative par une chaîne ou une petite tige incurvée. Il suffit d’incliner et de pousser la petite boule à travers l’ouverture de la manchette puis redresser le tout.

Le bouton à fixation double

Parmi les modèles les plus récents, les boutons à fixation double sont maintenus en place grâce à un mécanisme de fermeture qui s’inspire des fermoirs de montre. Assez complexe à mettre en place, il faut d’abord s’assurer que la face décorative soit bien à plat pour la faire passer à travers les ouvertures des manchettes. La fermeture est bien sécurisée pour ce modèle.

La passementerie

Assez particuliers et de plus en plus tendance, ces boutons de manchette, généralement en coton ou en fil de soie, se déclinent en différentes formes (rond, cylindre, carré …) avec un grand choix de couleurs. Ils peuvent donc s’assortir avec toutes les couleurs de chemise. Ils plaisent à ceux qui aiment le minimaliste et les petites touches de couleur.

Vous en savez maintenant davantage sur cet accessoire incontournable qu’est le bouton de manchette. Vous pouvez en avoir plusieurs et de différents styles pour pouvoir composer un look adapté à toutes situations. Les marques de luxe proposent des boutons originaux et de qualité pour chaque homme qui souhaitent se distinguer et réveiller le gentleman qui sommeille en eux.

Source image mise en avant par Jonathan Francisca, Unsplash

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *