lunettes de soleil

Lunettes de soleil : Le guide complet pour comprendre et choisir votre solaire pour cet été

Savez-vous pourquoi les lunettes de soleil riment avec beau temps et saison estivale ? C’est tout simple, cela tient en deux mots : protection et esthétique. Conçues pour protéger nos yeux des rayons UV, les lunettes de soleil sont devenues de véritables accessoires de mode s’inspirant des tendances actuelles. Mais avant de se jeter sur ses sunglasses préférées, il est bon de se renseigner et faire attention à toute une « flopée » d’informations, notamment, la marque du créateur, le style, la qualité et bien évidemment le niveau de protection face aux rayons du soleil.

Les lunettes de soleil : les yeux aussi ont leur histoire

Comment préserver ses yeux pour passer des moments uniques ? Incontestablement avec des lunettes de soleil ! Ces dernières datent déjà de l’empire romain et une anecdote datant de plusieurs siècles raconte qu’elles auraient été utilisées par l’illustre Empereur Néron. À cette époque, Néron les utilisaient pour regarder les combats des gladiateurs. Mais c’est au 18ème siècle que les lunettes aux verres teintés prennent de l’ampleur avec James Ayscough, opticien anglais, concepteur et fabricant d’instruments scientifiques. Il conçoit la toute première paire qui permet d’améliorer nettement la vision de ses patients en les protégeant des UV.

En 1929, les “vraies” lunettes de soleil, telles que nous les connaissons aujourd’hui, sont commercialisées pour la première fois aux USA par Sam Foster. C’est un tel engouement que très vite celles-ci deviennent de véritables accessoires que l’on porte aussi par temps gris, à l’extérieur comme à l’intérieur. Nous pensons évidemment au créateur Karl Lagerfeld qui en avait fait son image de marque. Et cela à l’instar des marques de luxe telles que Prada, Chanel ou encore Carrera, qui les ont modélisées d’une telle manière qu’elles sont devenues incontournables. Ces marques de luxes façonnent les lunettes comme des bijoux. Ce qui les rend uniques et onéreuses.

Et si vous preniez soin de la prunelle de vos yeux cet été ?

Vous le savez tous, passer toute une journée à la plage sans lunettes solaires adaptées peut coûter cher, très cher parfois, car nous risquons des rendez-vous répétés chez notre ophtalmo. Si bronzer ou jouer au soleil sont de réelles parties de plaisir, ces activités risquent de causer des effets irréversibles sur les yeux et principalement sur la rétine. Les cellules qui la composent sont très sensibles et l’intensité de la lumière peut très rapidement les endommager. Les conséquences : une perte temporaire de la vue, parfois définitive.

Une longue exposition aux rayons du soleil est néfaste pour les yeux. Les rayons ultraviolets, UVA et UVB, abîment la cornée et la brûlent. Les beaux jours, sont certes plaisants mais peuvent altérer votre vision à terme. Une surexposition au soleil sans protection peut entraîner un mélanome de l’œil. Cette maladie baisse fatalement l’acuité visuelle. Des cas sont recensés chaque saison estivale, car la majorité des gens sont peu vigilants ou mal alertés sur la puissance des rayons UV qui sont invisibles mais n’en demeurant pas moins redoutables.

Protéger ses yeux, rôle majeur de la lunette de soleil mais pas que…

lunettes en bois

De nombreuses marques fabriquent des lunettes en bois comme Wood Mood, Nordic Wood Store ou encore Woodluns © Old Youth – Unsplash

Ce produit à la mode garde toutefois son rôle principal, celui de protéger les yeux contre les rayons du soleil. Au fil du temps les innovations ont su s’inscrire dans une démarche de qualité et de santé publique. Les lunettes se composent d’une monture sur laquelle sont fixés deux verres, un pour chaque œil. L’ensemble de la structure est maintenue en équilibre par deux branches pour plus de confort et de stabilité lorsqu’elles sont portées. Les matières utilisées sont diverses, allant des plus légères en aluminium aux plus écologiques avec la tendance des sunglasses en bois.

Si le design, généralement, attire le plus le regard, les lunettes de soleil se concentrent surtout sur des verres originaux et résistants. En lunetterie, les verres arborent des couleurs pimpantes, inédites ou classiques, de quoi offrir un look original voire parfois extravagant. Les designers regorgent d’ingéniosité et d’inspiration en matière de créativité. On retrouve ainsi diverses teintes : grise, noire, brune, verte, pourpre ou encore rose. Couleur originale mais très fonctionnelle, le jaune est également très courant dans le monde sportif avec des marques comme Vuarnet et Oakley. Véritables accessoires de mode, les lunettes de soleil allient ainsi le côté fashionista et le côté utile pour se protéger efficacement contre le soleil.

De 0 à 4 : comprendre les niveaux de protection des verres

Quelle jubilation lorsqu’on porte des lunettes de soleil avec des verres magnifiquement teintés ! Teintés certes mais suivant des normes selon le degré de protection recherché. Selon la norme NF EN ISO 12312-1 2013, les verres sont classés en cinq catégories en fonction de la lumière filtrée : du plus faible, niveau 0, au plus assombrissant qui est le niveau 4.

La catégorie 0 ne concerne que les verres simplement esthétiques. Ces derniers ne protègent pas des rayons UV solaires. La catégorie 1, quant à elle, possède des verres légèrement teintés. Ces lunettes se portent idéalement par faible luminosité, en mi-saison par exemple. La catégorie 2 présentent des verres moyennement teintés. Ces types de verres sont adaptés pour une luminosité moyenne, c’est cas si vous envisagez de boire quelques verres en terrasse. A partir de la catégorie 3, les verres commencent à devenir plus foncés. Ces verres filtrent 85% de la lumière visible. Si vous avez prévu un programme plage et bain de soleil cet été, ce sont les verres recommandés.

Enfin, les verres appartenant à la catégorie numéro 4, ces derniers sont presque sombres, on ne voit pas ou très peu les yeux qui se cachent derrière. La protection est assurée mais ces verres sont réservés aux fortes expositions, et s’adressent essentiellement aux professionnels qui évoluent la majorité de leur temps en extérieur ou qui effectuent des activités de loisirs en plein air, comme du paddle à la plage ou de l’escalade en montagne par exemple.

Quels types de lunettes de soleil convient le mieux pour affirmer sa personnalité ?

Les lunettes de soleil restent des accessoires conçus pour embellir et apporter une touche d’authenticité au visage. Les verres adoptent des formes diverses pour s’adapter à la morphologie faciale. Chaque saison, les marques proposent des modèles inédits et c’est souvent sur un détail ou une couleur que nous craquons. Chaque type de lunettes à son propre style et s’adapte à des visages marqués par des caractéristiques précises et c’est ce que nous allons voir ci-dessous.

Tout d’abord nous retrouvons les lunettes rondes qui font partie des grands classiques rétro des années 30. Idéales pour adopter un look de stars de cinéma de l’époque. Glamour et authentiques, ces lunettes sont adaptées aux visages allongés, carrés et rectangulaires. Les lunettes aux verres ovales étaient très prisées durant les années 90 et restent toujours en vogue en apportant sa pointe d’originalité. Elles se s’adaptent parfaitement sur visages carrés et masculins. Elles adoucissent le visage, elles sont donc recommandées sur un visage aux traits anguleux.

Dans la catégorie « Must Have« , il y a les fameuses Pantos avec leur shape bien particulier. Ces lunettes ont été adoptées par de nombreux fabricants comme l’indétrônable marque américaine Ray Ban ou encore la marque de luxe Chanel. Cette forme est courante dans les milieux artistiques, ces lunettes sont ovales ou rondes dont la partie supérieure est aplatie. Les lunettes « aviateurs » sont aussi incontournables. Toujours en vogue et indémodables, les « aviateurs » restent dans l’élégance et sont recommandées pour les visages de forme très géométrique. Enfin, les lunettes carrées restent peu communes mais un modèle en particulier est rapidement devenu phare notamment lors de son apparition sur les écrans, en 1961, avec l’actrice Audrey Hepburn, ce sont les Wayfarer de Rayban. Ces solaires donnent du sérieux au visage sans pour autant lésiner sur le côté tendance. Elles se fondent parfaitement bien sur des visages ronds ou ovales.

wayfarer de Rayban

La mythique Wayfarer de RayBan © Daniel Schludi – Unsplash

Les lunettes de créateurs, pour ceux qui veulent se distinguer

Une nouvelle génération de créateurs installés dans des capitales de la mode telles Paris, Londres, Berlin, Tokyo ou Sydney, apporte une touche de nouveauté et un côté artistique à cet accessoire. Produites en quantité limitée et numérotée, ces paires de lunettes sont confectionnées en atelier à la main. Porter une de ces paires est donc un “luxe” et signe de reconnaissance car les créateurs touchent des milieux bien ciblés comme :  la mode, la musique ou encore les sports extrêmes. Autant de communautés qui aiment se distinguer et offrir des looks originaux à ses fans.

ToyShades® est une marque de lunettes de soleil londoniennes au design original. Fondée en 2013 et relancée en 2018, la marque propose des styles de lunettes vintage classiques et des designs contemporains. De plus, le fabricant anglais mise sur la sécurité en s’associant avec PENTOPTIC®, spécialiste de la protection des yeux. Alliant style et qualité, elles ont déjà été portées par de nombreuses personnalités dont les acteurs Johnny Depp et Ryan Gosling.

 

lunettes de soleil Butler pour la plage de la marque Toyshades

Modèles Butler : Lunettes de soleil spéciales plages avec des verres spéciaux PENTOPTIC®️- © TOYSHADES

A vous de choisir quel est votre modèle préféré pour profiter pleinement de l’été. En vous souhaitant d’excellentes vacances !

Image mise en avant : © Angelo Pantazis – Unsplash

Accessoires : les masques et les gants les plus efficaces pour lutter contre le Coronavirus ?

A l’heure actuelle, le monde entier se retrouve secoué et terrifié par le Coronavirus. La maladie a déjà tué plus de 53 000 individus. Près de 3 milliards de personnes sont contraintes de se confiner chez elles pour se protéger. Et s’il faut absolument sortir pour assouvir nos besoins primaires, des mesures strictes de protection et de prévention doivent être appliquées. Notamment, le port d’un masque et de gants. Ces accessoires sont recommandés dans le cadre d’urgence sanitaire et ne doivent pas vous freiner dans la façon de vous habiller ni même dans l’art et la manière de vous comporter, même si certaines situations sont plus délicates que d’autres.

Petit rappel concernant le Coronavirus

Le Coronavirus 2019 ou COVID-19 est une maladie infectieuse provoquée par un virus qui n’avait encore jamais été identifié chez l’être humain auparavant. Ce virus produit une maladie respiratoire dont les symptômes sont très proches de ceux de la grippe. Ils se manifestent par une toux sèche, une montée de fièvre et, dans les cas les plus sévères, une pneumonie ! Les moyens et les gestes-barrières les plus sûrs pour éviter d’être contaminé sont les suivants :

  • Lavage fréquent des mains à l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydro-alcoolique
  • Ne pas se toucher le nez, les yeux et la bouche
  • Garder une distance d’au moins un mètre des personnes présentant les symptômes et même de tout individu
  • Eviter les rassemblements
  • Porter des masques et des gants
  • Se confiner chez soi

Masques FFP2 et les masques chirurgicaux pour se protéger du Coronavirus

Les masques de type FFP2 sont soumis aux normes européennes, américaines et chinoises, pour offrir un niveau de protection recommandé contre le coronavirus. Les masques jetables FFP2, également appelés « masques bec de canard », sont utilisables durant 8h et doivent être immédiatement jetés ou brûlés après cela. Ils doivent être parfaitement positionnés autour du nez et bien englober le menton. Ainsi, l’intégralité de l’air entrant est filtrée. Les masques chirurgicaux ou « masques 3 plis », quant à eux, sont conçus pour filtrer l’air à l’expiration et non à l’inspiration.

Portez un masque de protection quand vous sortez © Free to Use Sounds, Unsplash

Par conséquent, ces types de masques sont surtout recommandés aux personnes déjà infectées par le virus ou qui ont été exposées, afin d’empêcher les postillons de salive infectieux de se propager. Les masques chirurgicaux peuvent être portés 3h de suite maximum. Ils ne sont ni lavables ni réutilisables. Une personne saine doit donc se tourner vers des masques de protection de type FFP2.

Les masques FFP2 réutilisables

Les masques FFP2 réutilisables possèdent des cartouches filtrantes lavables et donc réutilisables. Ils épousent parfaitement la forme du visage et garantissent que l’ensemble de l’air sera bien filtré.

Les gants médicaux pour se protéger les mains

Il existe sur le marché pharmaceutique une large variété de gants médicaux qui sont aujourd’hui recommandés pour éviter que les mains soient infectées par le virus. Indispensables pour le corps médical, ils sont pour la plupart destinés à un usage unique. En voici quelques modèles. tout d’abord, le Pumoes 100 Pcs Gants en Nitrile Jetables sans Poudre : synthétisés à partir de caoutchouc nitrile durable avec résistance à la perforation, sans poudre, sans plastifiant, sans ingrédient protéique en latex. La conception du produit est proche de la sensation du latex naturel, avec plus de douceur et d’élasticité.

Ensuite, le MediHands est un gant en vinyle transparent sans poudre pour aliments, sans latex et protéines. Grâce à la méthode chimique de lissage de l’intérieur, ce gant est sans poudre et possède une manchette ambidextre et perle pour une protection anti-gouttes.

Aussi nous pouvons trouver la marque LCH – Gants Ambidextres Sensinyl Free sans latex et non poudrés conçus en vinyle et présentant une très bonne tolérance au contact des solutions hydro-alcooliques. Très souples, ils s’enfilent facilement et rapidement. Enfin, les Ansell Medical Micro-Touch Nitrile Gants d’Examen, sans latex, confortable et ajustable pour une protection contre le virus et les produits chimiques. La finition adhesive et la formulation non moussante assurent une préhension fiable en milieu sec comme en milieu humide.

Une fois prévenu sur les conseils et les équipements fondamentaux, il ne vous reste plus qu’à vous habiller et à vous parer comme un Gentleman.

Source image mise en avant: © Clay Banks, Unsplash.

Montre accessoire gentleman

L’histoire de la montre : accessoire fétiche du Gentleman

En 2020, afficher l’heure est la fonction la plus basique, présente sur tous les appareils technologiques. Il existe toutes sortes de moyen pour connaitre l’heure, la date et l’orientation. Mais cela n’empêche pas les montres d’orner les poignets et d’être omniprésentes dans les magasins de bijoux et d’accessoires. Retour sur l’histoire de la montre et des success strories des marques les plus emblématiques.

Remonter dans le temps avec l’histoire des montres

Les toutes premières montres portatives sont apparues vers le XVIe siècle. C’est à l’horloger allemand Peter Henlein que l’on doit la création du tout premier modèle en 1510. Cet inventeur conçut de très petites horloges auxquelles il souda un anneau sur le côté pour le transport  d’une seule main. Cela a permis aux aristocrates, principaux porteurs des montres, de les porter autour du coup comme un sautoir. Elles peuvent ainsi être portées en sautoir ou au bout d’une chaîne autour du cou. A peu près à la même période, des horlogers italiens ont aussi eu la même idée, mais cette fois, avec une petite horloge montée avec une fine chaîne à tenir dans les mains. La boîte des premières montres a longtemps été présentée sous une forme ovale, d’où le surnom d’œuf de Nuremberg, en honneur du premier homme à en avoir possédé une.

Au fil des années, la forme des montes portatives s’aplatit progressivement pour donner les montres à gousset. Plus tard, les montres portatives sont intégrées à un bracelet en cuir ou en métal. Elles  sont portées sur le poignet gauche, cadran en haut. Pendant longtemps, le port d’une monter à gousset était un signe de noblesse et de classe. C’était un signe infaillible de reconnaissance  d’un gentleman ou d’une personnalité importante. Agrémentées d’or, d’argent, de bronze ou incrustées de pierres précieuses, les montres furent des accessoires de luxe par excellence.

Montre Rolex

Montre Rolex © John Torcasio, Unsplash

Les principaux types de montres

Montre à gousset

Jusqu’au début du XXe siècle, le modèle de montre le plus répandu est la montre de poche ou montre à gousset. Le gousset est l’appellation de la petite poche en haut du gilet masculin spécialement prévue à cet usage. La montre est reliée au gilet par le biais d’une chaîne ou d’un cordon en tissu. De forme arrondie et légèrement bombée sur le dos, ces montres anciennes possèdent souvent un couvercle. Le remontoir et la molette de réglage se situent à « douze heures », dans l’anneau. Evidemment, ce type de montre est destiné à la gente masculine et souligne l’élégance de la classe noble. Mais au XVIIe siècle, des horlogers proposaient aussi, pour la clientèle féminine, des montres-pendentifs, de taille plus réduite.

Montre bracelet

Petites anecdotes concernant la montre bracelet. En 1571, le comte de Leicester offre un bracelet muni d’une petite montre à la reine Élisabeth Ire. En 1722, ce fut un artisan parisien qui fabriqua et commercialisa les premiers modèles de montres-bracelets, appelés comme tels. En 1790, Jaquet-Droz dessina et proposa aux bijoutiers de Genève des montres-bracelets. La première production en série remonte à 1880 par la firme Girard-Perregaux en France.

Une commande de 2 000 montres-bracelets munies d’une grille de protection fut destinée à l’armée impériale allemande. Des montres bracelets de fortune ont également été créées et vendues aux commerçants et riches paysans. Elles permettaient à l’utilisateur de consulter son « garde-temps » d’une manière plus rapide et plus pratique, tout en le rendant moins vulnérable aux chocs ou aux chutes. Au fil du temps, les remontoirs commencèrent à être placés à 3 heures. La Grande Guerre acheva la popularisation de la montre bracelet, qui ne cesse de se miniaturiser et de se perfectionner pour avoir des designs plaisants pour les femmes.

Les montres connectées en plein essor

En avril 2015, Apple révèle pour la première fois l’Apple Watch. Ce fut le coup d’envoi du marché des Smartwatches ou montres connectées proposées par les différentes marques en nouvelles technologies. Apple, Samsung et Fitbit sont les 3 leaders en conception de ces accessoires connectés. Un par un, ils créent de nouveaux modèles toujours plus attrayants et plus performants en terme de fonction et de connectivité. Le sport, qui était le premier attrait des montres-bracelets connectées, a laissé place au suivi sanitaire.

la Smartwatch où la nouvelle génération de montres © Luke Chesser, Unsplash

Ainsi, les Smartwatches font maintenant partie des équipements sportifs. Elles servent à mesurer la fréquence cardiaque, la vitesse, le nombre de calories brûlées… Elles intègrent même des programmes d’entrainement et peuvent faire office de coach sportif. Les montres connectées font l’objet d’améliorations technologiques continues (autonomie, paiement sans contact, ajout d’une carte SIM, plus de stockage…). La lecture d’empreinte des veines pourra même être possible sur les modèles du futur.

Les montres suisses pourquoi ont-elles toujours autant la côte ?

La Suisse produit environ 30 millions de montres par an. Mais ce nombre représente à peine 3% de la production annuelle mondiale. En revanche, le pays occupe plus de 50% du marché horloger mondial en terme de valeur. En effet, plus de 95% des montres vendues sur le marché européen sont produites en Suisse, selon les estimations. En fait, la marque suisse la plus connue est la Rolex, et  c’est aussi la plus vendue en suisse. Elle bat les records de qualité et de vente.

Signature du luxe par excellence, les montres Rolex s’affichent aux poignets des personnalités les plus célèbres : acteurs, chefs d’entreprise, artistes, hommes politiques… En 2015, le chiffre d’affaires de la marque atteint les 5 milliards de francs suisses. Elle devance de loin Omega et Cartier avec 2 milliards chacun. Contrôlé par la Fondation de la famille Wilsdorf, sa créatrice, Rolex peut maîtriser sa communication à sa guise, hors des règles de transparence boursière.

La célèbre marque Rolex, fondée en 1908 par Hans Wilsdorf reste aujourd’hui la figure la plus emblématique de l’horlogerie de luxe et de haute précision. Les montres Rolex sont réalisées à partir des meilleurs matériaux et sont assemblées avec une minutieuse attention en vérifiant le moindre petit détail. Chaque composant est conçu et produit en interne conformément aux normes les plus rigoureuses. Rolex propose un vaste choix de modèles allant des montres professionnelles aux montres classiques, pour hommes et pour femmes. Une montre Rolex doit présenter des qualités comme l’exactitude, l’étanchéité, la robustesse. Elle doit posséder un verre en diamant ou en verre minéral, et doit être antimagnétique.

La Rolex toujours en tête

Rolex a atteint son pic de production à la fin des années 60, avec près de 90.000 employés dans 1500 usines. Au début des années 70, la montée des montres à quartz asiatiques a bouleversé le marché et a plongé l’horlogerie suisse dans une crise importante. Au milieu des années 80, on ne comptait plus que 30.000 employés dans les 500 à 600 firmes qui ont tenu bon. Mais dans les années 2000, l’horlogerie suisse a été relancée grâce à la production des modèles de montres Swatch. Soutenu par l’intérêt manifesté pour les modèles de luxe, notamment dans les pays émergents, Rolex a quand même réussi à atteindre les 22 milliards de francs d’exportation, en 2014.

Source image mise en avant: Jonathan Francisca, Unsplash.